Menu

Dans les pas de Fabien sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle

2021, année Jacquaire

Le saviez-vous ? Le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle traverse nos Terres de Corrèze.

Cette année, le 25 juillet, jour de la Saint Jacques, tombe un dimanche, d’où l’appellation « Année Jacquaire ». Nous avons donc choisi de vous partager le témoignage de Fabien qui a vécu cette inoubliable expérience en 58 jours.

Dans les pas de Fabien

C’est dans une démarche spirituelle que Fabien a pris le chemin dans le but de faire le point sur lui-même et se recentrer.

Fabien a choisi de partir sur le chemin de Saint-Jacques depuis la cathédrale du Puy en Velay, juste après la messe. La tradition veut que le pèlerin emporte avec lui la prière de quelqu’un d’autre jusqu’à Saint-Jacques et qu’elle y soit lue.

Au fil des kilomètres, il a fait de belles rencontres et a trouvé des messages pourvus de bienveillance. Yves a été son compagnon de route pendant 2 semaines, puis il a marché seul.

Équipé de sa tente, Fabien pouvait bivouaquer en toute autonomie, là où bon lui semblait. Sa journée était bien rythmée avec un départ vers 8h du matin puis, dans l’après-midi, vers 15h, il prenait une pause touristique et gastronomique d’une à deux heures dans des villages. Il n’avait pas prédéfini d’étape et se laissait la liberté de choisir selon ses envies.

Un petit carnet dans lequel il écrivait ses émotions, ses sentiments, ses moments forts et d’autres choses plus banales comme la météo, l’a quotidiennement accompagné.

Chaque jour, il faisait tamponner sa créantiale, une sorte de passeport du pèlerin se rendant à Compostelle, qui constitue également un joli souvenir sur cet inoubliable périple.

Il permet aussi de délivrer la Compostela, certificat de pèlerinage. Pour la petite anecdote, Fabien nous a raconté qu’il lui restait 117km pour arriver à Compostelle alors que la Saint Jacques était le lendemain. Il a donc marché pendant 29h pour faire ces 117km et arriver le jour tant attendu, celui de la Saint-Jacques ! La foule était tellement immense ce jour-là sur place qu’il est revenu le lendemain pour obtenir sa Compostela !

Le conseil de Fabien

Si vous hésitez encore à partir, voici le conseil de Fabien : Le plus important est de commencer à marcher, une fois cette démarche accomplie, tout est fluide et semble simple. Il souligne aussi que chaque personne perçoit le chemin différemment, comme la vie, chacun la vie différemment.

Reconnectez-vous !

Enfin, nous tenions à terminer sur cette citation de Nietzsche dont Fabien nous a parlé :

Si nous nous trouvons tellement à l’aise dans la pleine nature, c’est qu’elle n’a pas d’opinion sur nous

Alors n’attendez plus, et reconnectez-vous !